• Post-it

    30.04.2010:

    R.A.S.

    Avis à venir :

    - "Noirs tatouages" de Val McDermid

  • Découvrons un auteur…

    Pour le 9 juin : Fred Vargas

  • Mes Lectures communes

    - Avec Mystic, Mrs Pepys, Ana76 & Stieg pour le 16.05.2010 : "La princesse des glaces" de Camilla Läckberg

    - Avec Phooka, Heclea, Lisalor, Deliregirl, Frankie, Taylor & Caya pour le 20.05.2010 : "Les bannis et les proscrits (tome 2)" de James Clemens

    - Avec Abeille pour le 03.06.2010 : "Loup" de Nicolas Vanier

    - Avec Lisalor, Deliregirl, Azariel, Mariiine, Lolo & Karline pour le 05.06.2010 : "Morsure" de Kelley Armstrong

    - Avec Elora, Elea23, Lounapil, Setsuka, Myrrdin & Leyla pour le 25.07.2010 : "Le coeur cousu" de Carole Martinez

  • Catégories

  • Blogoclub

    • Pour le 1er mai 2010 :

    - "L'affaire Jane Eyre" de Jasper Fforde

  • Tout sur les livres

    Classiques' blog
    Recommandé par des Influenceurs
  • Commentaires récents

    • Resultados Loterias Colombia Hoy Ganamos dans 1984
    • 이민 전문 변호사 엘에이 dans 1984
    • ohio department of liquor control violations dans 1984
    • realeats review 2020 dans 1984
    • http://totorosreviews.com dans Robe de marié

La classe de neige

Posté par belledenuit le 3 octobre 2008

La classe de neige dans Contemporain 51F1KCBWJFL._SL160_AA115_Auteur : Emmanuel Carrère

Editions : Folio (1997)

Nbre de pages : 147

Quatrième de couverture :
Dès le début de cette histoire, une menace plane sur Nicolas. Nous le sentons, nous le savons, tout comme il le sait, au fond de lui-même l’a toujours su. Pendant la classe de neige, ses peurs d’enfant vont tourner au cauchemar. Et si nous ignorons d’où va surgir le danger, quelle forme il va prendre, qui va en être l’instrument, nous savons que quelque chose est en marche. Quelque chose de terrible, qui ne s’arrêtera pas.


Mon avis :

Un récit court, prenant, surprenant aussi et terriblement touchant. On s’attache à ce jeune Nicolas parti en classe de neige. Le début commence mal : les parents de Nicolas refuse de le laisser partir en autocar à la suite d’un accident qu’ils ont vu la veille dans le journal télévisé et dans lequel des enfants sont décédés. Comment ne pas penser que cela ne puisse pas se produire alors que leur fils serait dans le car ? C’est donc son père qui amène Nicolas rejoindre ses camarades. Oui mais voilà. D’abord, Nicolas va se sentir (encore !) mis de côté. Difficile de s’intégrer une fois que le groupe est déjà fait. Ensuite, son père oublie de lui donner sa valise dans le coffre et malgré des appels auprès de sa mère, personne ne l’a lui amènera. Autant d’angoisses pour ce garçon qui par ailleurs manque cruellement de confiance en lui-même. Du coup, tout tourne au tragique dès qu’il s’imagine les choses. Son père n’est pas venu : peut-être a-t-il eu un accident ?… A l’âge de Nicolas (on suppose qu’il a 7-8 ans environ), on sait que les enfants se créent leurs propres histoires : aussi bien relevant du conte de fée que du pire film d’horreur. Nicolas, lui, ne peut s’empêcher d’imaginer le pire. Cette classe de neige qui devait être pour lui un moment de détente, ne devient en réalité qu’un terrible film d’angoisse.
Nous n’avons alors qu’une seule envie : le serrer contre nous, le protéger, lui donner cette confiance qui lui manque et surtout lui dire « tu n’y es pour rien Nicolas ». La fin m’a beaucoup touchée et pose la question de savoir comment ces enfants peuvent s’en sortir dans de telles circonstances…

Laisser un commentaire

 

Fictions de crise |
poesieombrelumiere |
poesie diverses |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | isefra
| Plume d'enfants
| La vie est un mélange de no...