• Post-it

    30.04.2010:

    R.A.S.

    Avis à venir :

    - "Noirs tatouages" de Val McDermid

  • Découvrons un auteur…

    Pour le 9 juin : Fred Vargas

  • Mes Lectures communes

    - Avec Mystic, Mrs Pepys, Ana76 & Stieg pour le 16.05.2010 : "La princesse des glaces" de Camilla Läckberg

    - Avec Phooka, Heclea, Lisalor, Deliregirl, Frankie, Taylor & Caya pour le 20.05.2010 : "Les bannis et les proscrits (tome 2)" de James Clemens

    - Avec Abeille pour le 03.06.2010 : "Loup" de Nicolas Vanier

    - Avec Lisalor, Deliregirl, Azariel, Mariiine, Lolo & Karline pour le 05.06.2010 : "Morsure" de Kelley Armstrong

    - Avec Elora, Elea23, Lounapil, Setsuka, Myrrdin & Leyla pour le 25.07.2010 : "Le coeur cousu" de Carole Martinez

  • Catégories

  • Blogoclub

    • Pour le 1er mai 2010 :

    - "L'affaire Jane Eyre" de Jasper Fforde

  • Tout sur les livres

    Classiques' blog
    Recommandé par des Influenceurs
  • Commentaires récents

    • Resultados Loterias Colombia Hoy Ganamos dans 1984
    • 이민 전문 변호사 엘에이 dans 1984
    • ohio department of liquor control violations dans 1984
    • realeats review 2020 dans 1984
    • http://totorosreviews.com dans Robe de marié

Mal de pierres

Posté par belledenuit le 27 février 2009

 Lu dans le cadre du Prix des Lecteurs 2009

Mal de pierres dans Contemporain 41cvj6IDeXL._SL160_AA115_Auteur : Milena Agus

Editions : Le livre de poche (2009)

Nbre de pages : 152

 Présentation de l’éditeur :
Au centre, l’héroïne : une jeune Sarde étrange  » aux longs cheveux noirs et aux yeux immenses « . Toujours en décalage, toujours à contretemps, toujours à côté de sa propre vie… A l’arrière-plan, les personnages secondaires, peints avec une extraordinaire finesse : le mari, épousé sans amour, sensuel, taciturne, à jamais méconnu ; le Rescapé, brève rencontre sur le continent, qui lui laisse une empreinte indélébile ; le fils, inespéré, et futur pianiste ; enfin, la petite-fille, la narratrice de cette histoire, la seule qui permettra à l’héroïne de se révéler dans sa vérité. Mais sait-on jamais tout de quelqu’un, aussi proche soit-il ?
Mon avis :
Enfin une histoire sobre, pleine de mélancolie et où l’écriture est très poétique. Enfin, un livre que j’ai aimé découvrir et tourner les pages sans trop de précipitation pour mieux le déguster.
L’histoire est racontée par la petite-fille de l’héroïne.
Au départ, une jeune fille (dont on ne connaît jamais le prénom, tout comme le reste des personnages d’ailleurs) qui est obligée de se marier par raison (et non par amour) avec un veuf parce qu’elle ne trouve pas de soupirant. Face aux poèmes enflammés qu’elle leur faisait, ils prenaient peur. Tout le monde la considérait comme « dimonia ».
Atteinte du mal de pierres, appelé plus communément « calculs des reins », cette femme est surtout atteinte du mal d’amour. Elle le cherche partout sans jamais le trouver. Et son mariage arrangé ne lui simplifie pas sa vie.
A l’époque (dans les années 30), peu de jeune femmes se mariaient par amour.
Un jour, cependant, alors qu’elle est admise en cure thermale pour soigner son mal, elle fait la connaissance du Rescapé, pour qui elle connaîtra des sentiments et des moments de bonheur jamais connus jusque là.

« Elle l’aimait plus que tout. Avec lui, elle n’avait honte de rien. (…) Elle eut l’impression d’avoir finalement rencontré quelqu’un du même pays et c’était ça la chose principale de la vie, celle qui lui avait toujours manqué. » (p.103)

On la sent alors prête à sacrifier toute sa vie d’épouse, mais également de mère (étant parvenue à donner naissance à un garçon dont elle voudra qu’il devienne pianiste) pour cet homme.
L’héroïne ne racontera son histoire à sa petite-fille, narratrice, que des dizaines d’années plus tard tout en gardant une certaine part de mystère.
Tout est ici dans le non-dit. On devine sans être réellement certain que ce que l’on croit est vrai.
La fin n’est pas forcément différente de celle à laquelle on peut s’attendre. Elle m’est apparue comme une évidence au cours de ma lecture. Mais Milena Agus a une façon d’écrire qui est tellement plaisante que mon coeur battait la chamade à chaque ligne que je lisais.
C’est un récit poignant et qui nous touche facilement. Petit par la taille mais certainement pas par ce qu’il contient.

Laisser un commentaire

 

Fictions de crise |
poesieombrelumiere |
poesie diverses |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | isefra
| Plume d'enfants
| La vie est un mélange de no...