Les anges de Palerme

Posté par belledenuit le 31 août 2009

Les anges de Palerme dans Policier/Thriller 51Y8QWET4PL._SL160_AA115_Auteur : Philippe Cavalier

Editions : Anne Carrière (2006)

Nbre de pages : 455

Présentation de l’éditeur :
Prison de Blackwell’s Island, New York, 1909. Au fond d’une cellule du quartier des condamnés à mort croupit Luigi Monti, immigré sicilien devenu l’exécuteur des bases œuvres de la Mafia, une organisation criminelle dont les autorités américaines ne savent encore presque rien. Arrêté alors qu’il s’attardait à lire les ouvrages occultes conservés dans la bibliothèque de sa dernière victime, Monti demeure un mystère pour ses geôliers. Taciturne, fort et violent, nul ne connaît sa véritable histoire. Nul. surtout, ne peut deviner ce que réserve l’avenir à cet homme hors du commun… Troisième personnage destiné à chasser Dalibor et Laüme Galjero, Luigi Monti est celui par qui les plus sombres mystères vont enfin être percés à jour. Des collines de Sicile aux gratte-ciel du NewYork des Roaring Twenties; de Buenos Aires aux quais d’Istanbul et des marais de Louisiane à l’Italie mussolinienne, le troisième volume du Siècle des chimères enchaîne les aventures à un rythme effréné. Mais l’alliance de Tewp, Gärensen et Monti pour châtier les Galjero saura-t-elle résister aux obstacles qui se dressent sur sa route ?

Mon avis :

Ce 3ème volet du cycle « Le siècle des chimères » est différent des deux premiers en ce que nous ne faisons que croiser les Galjero.

Il n’y a donc pas autant de scènes de sorcellerie, et conséquemment de descriptions macabres, comme dans les deux premiers volets.

Ici, l’auteur relate principalement la vie de Luigi Monti, dont l’enfance et l’adolescence ont été marquées tant par la vie très particulière qu’il a menée auprès de sa mère et de sa grand-mère (qui étaient des guérisseuses) que par des évènements tragiques qui l’ont obligé à fuir sa Sicile natale pour les Etats-Unis.

Pour autant, je n’ai pas été déçue par cet ouvrage et je n’ai pas vu le temps passé dès que je l’ouvrais.

J’étais plongée dans la vie mouvementée de Luigi et de la pègre italo-américaine du début du 20ème siècle.

Nous rencontrons en effet ici le fameux et très connu Al Capone mais également Lucky Luciano (même s’il est moins connu en Europe).

On voit aussi la création de l’OSS (Office of Strategic Services) qui deviendra la CIA que nous connaissons aujourd’hui.

Si vous avez envie de vous ballader dans le Harlem, le Queens ou le Brooklyn des années 1900-1930 où les différentes mafias se menaient une vie infernale, vous ne serez pas déçu.

J’ai été envoûtée totalement tant par l’Histoire de New-York qui m’était racontée que par l’écriture de Philippe Cavalier qui est toujours aussi fluide et accrochante.

Bien sûr, le but de l’auteur est de parvenir à placer son personnage principal dans la même période que ces acolytes que nous avons rencontrés dans les tomes précédents mais il était important de connaître les raisons pour lesquels Monti voulait retrouver coûte que coûte les Galjero.

L’auteur joue toujours aussi bien avec nous en mêlant l’Histoire de cette ville et celle de son personnage. C’est extraordinaire à lire et à découvrir.

La fin laisse présager un dernier tome qui devrait démarrer sur les chapeaux de roue sans laisser de répit tant aux acteurs de l’histoire qu’il raconte qu’au lecteur qui va découvrir comment tout ça va se terminer.

J’ai grand hâte de m’y mettre mais avant cela il va me falloir régler un problème mineur : renouveler ma carte de bibliothèque qui a expiré il y a seulement quelques jours… (j’ai la poisse, je sais !)

6 Réponses à “Les anges de Palerme”

  1. Theoma dit :

    Je ne connais pas mais quand il s’agit de New York, je note sans hésitation.

  2. Suzanne dit :

    J’ai déjà noté et je veux lire le cycle au complet sans attendre alors comme ils l’ont à ma bibliothèque, je le réserverai dès que ma pile sera moins élevée. Belle journée.

  3. freude dit :

    Elle me dit bien cette série et en plus j’ai vu qu’elle était à la bibli !

  4. Marie dit :

    Il me tente bien ce roman ! Faut-il avoir lu les deux premiers volumes du cycle « Le sièces des chimères » ou bien peut-on les découvrir de manière indépendante ?

  5. belledenuit dit :

    @ Theoma : Ce titre se passe quasiment tout le temps à New York. Mais attention, il s’agit d’un 3ème volet. Il vaut mieux lire les deux premiers avant pour ne pas se sentir perdu dans la lecture.

    @ Suzanne : Très bonne résolution ;)

    @ Freude : Si ta biblio l’a, n’hésite pas à te lancer dedans !

    @ Marie : oui il vaut mieux lire les deux premiers volets avant de lire ce titre là. Tout se suit et on comprend mieux certaines choses.

  6. Marie dit :

    Ok, merci du conseil ! J’essaierai d’abord de tester le premier volume en bibliothèque avant de jouer les acheteuses compulsives des 3 tomes ! :-)

Laisser un commentaire

 

Fictions de crise |
poesieombrelumiere |
poesie diverses |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isefra
| Plume d'enfants
| La vie est un mélange de no...