La femme au collier de velours

Posté par belledenuit le 14 septembre 2009

La femme au collier de velours dans Classique 517HF1X5X2L._SL160_AA115_Auteur : Alexandre Dumas

Editions : Gallimard

Nbre de page : 328

Quatrième de couverture :
1793, année noire. C’est le règne de la Terreur. L’ombre de l’échafaud plane sur Paris. Et celle du diable n’est pas loin… Il s’appelle Hoffmann. Il a quitté l’Allemagne pour monter à l’assaut de ses rêves. Car il en est convaincu : le monde est un théâtre et Paris est sa scène. Et si le décor avait un envers ? Pire que dans un conte ! Amours vénales et vénéneuses… Rencontres magiques et terrifiantes… Ivresse et folle du jeu ! A-t-il rencontré Arsène, la danseuse au collier de velours ? A-t-il déversé des flots d’or à ses pieds ? L’a-t-il bien vue dans la nuit, pleurant Danton, son amant guillotiné ? Une chose est sûre : deux fois parjure au serment qu’il avait fait en quittant son pays, Hoffmann a vendu son âme et sacrifié ceux qu’il aime…

Mon avis :

Alexandre Dumas nous fait visiter la France de 1793, après la chute de la monarchie et dans la période où l’on guillotinait à outrance tant les aristocrates que les citoyens que l’on considérait comme des menaces pour la République. Danton fait même une apparition dans cet opus !

L’histoire en elle-même n’est pas extraordinaire mais la plume de Dumas est pleine de poésie et tellement complète dans les descriptions que l’on n’a pas d’autre choix que de se situer parfaitement dans les scènes qu’il met en avant.

J’avais lu du même auteur Pauline que j’avais beaucoup aimé et je vous dirai que j’ai adoré renouveler l’expérience Dumas avec La femme au collier de velours.

Même si la fin est tragique (tout comme dans Pauline), l’ouvrage est ponctué par une note de fantastique qui laisse le lecteur étonnamment ébahi par la façon dont l’auteur s’en sert.

8 Réponses à “La femme au collier de velours”

  1. freude dit :

    Tiens,je ne le connais pas ce titre, noté !

  2. Stephie dit :

    Un de ceux que j’ai envie de lire depuis un moment déjà

  3. Marie dit :

    Je ne connaissais pas ce titre ! Tu me donnes bien envie de me replonger dans Alexandre Dumas. En ce moment, j’ai envie de redécouvrir les classiques !

  4. Géraldine dit :

    De Dumas, je n’ai lu que la dame aux camélias. C’était il y a quelques années déjà, je ne me souviens que d’avoir bien apprécié cette lecture. Une relecture va donc s’imposer !

  5. belledenuit dit :

    @ Freude : J’allonge donc ta LAL :D

    @ Stephie : N’hésite pas à le lire surtout. Il se parcourt très vite et très facilement une fois qu’on le tient entre les mains.

    @ Marie : oui moi aussi par période j’ai envie de lire des classiques. C’est le deuxième titre de Dumas que je lis et j’ai très envie de poursuivre avec cet auteur. J’ai d’ailleurs « Les trois mousquetaires » qui m’attendent sur mon étagère.

    @ Géraldine : Par contre, moi je ne l’ai jamais lu. Un de plus dans ma LAL alors…

  6. Laetitia la liseuse dit :

    Il faut que je lise Pauline d’abord mais si tu dis que celui-ci comporte une touche de fantastique, je ne peux que noter. Je trouve la quatrième de couverture extrêmement bien fichue. Elle éveille la curiosité.

  7. Theoma dit :

    Ah ! Dumas ! j’en garde d’excellents souvenirs, il revient en force cette année dans la blogosphère, du coup je commence à avoir très envie de m’y remettre !

  8. Lilibook dit :

    Je n’ai jamais lu ce titre mais ton billet me tente assez pour cette lecture.

Laisser un commentaire

 

Fictions de crise |
poesieombrelumiere |
poesie diverses |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isefra
| Plume d'enfants
| La vie est un mélange de no...