• Post-it

    30.04.2010:

    R.A.S.

    Avis à venir :

    - "Noirs tatouages" de Val McDermid

  • Découvrons un auteur…

    Pour le 9 juin : Fred Vargas

  • Mes Lectures communes

    - Avec Mystic, Mrs Pepys, Ana76 & Stieg pour le 16.05.2010 : "La princesse des glaces" de Camilla Läckberg

    - Avec Phooka, Heclea, Lisalor, Deliregirl, Frankie, Taylor & Caya pour le 20.05.2010 : "Les bannis et les proscrits (tome 2)" de James Clemens

    - Avec Abeille pour le 03.06.2010 : "Loup" de Nicolas Vanier

    - Avec Lisalor, Deliregirl, Azariel, Mariiine, Lolo & Karline pour le 05.06.2010 : "Morsure" de Kelley Armstrong

    - Avec Elora, Elea23, Lounapil, Setsuka, Myrrdin & Leyla pour le 25.07.2010 : "Le coeur cousu" de Carole Martinez

  • Catégories

  • Blogoclub

    • Pour le 1er mai 2010 :

    - "L'affaire Jane Eyre" de Jasper Fforde

  • Tout sur les livres

    Classiques' blog
    Recommandé par des Influenceurs
  • Commentaires récents

    • ohio department of liquor control violations dans 1984
    • realeats review 2020 dans 1984
    • http://totorosreviews.com dans Robe de marié
    • http://totorosreviews.com dans 1984
    • pirater un compte facebook dans Petite anglaise

Dracula

Posté par belledenuit le 31 octobre 2009

Dracula dans SF/Fantasy/Fantastique 51rxvX4YNqL._SL160_AA115_Auteur : Bram Stoker

Editions : Babel Fantastique (2001)

Nbre de pages : 602

Présentation de l’éditeur :

En arrivant dans les Carpates, le clerc de notaire londonien Jonathan Harker est épuisé par son périple. Mais son client et hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre lui a été retenue à l’auberge pour la nuit, an attendant de rejoindre le château en calèche. Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d’un crucifix et de guirlandes d’ail ? Malgré ces mises en garde, Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi faire frissonner. Mais enfin, tant de superstitions au cœur du XIXe siècle ! Jonathan est un homme raisonnable…

Mon avis :

Je n’irai pas par quatre chemins et je risque d’ailleurs de me faire décimer par la majorité d’entre vous lorsque vous saurez que : j’ai été hyper déçue de ce bouquin !

Voilà c’est dit !

Et maintenant je vous explique :

  • le style m’a littéralement endormi la plupart du temps,

  • trop de blablas entre les scènes essentielles,

  • et la fin (autrement dit la disparition du Comte Dracula) a été plus qu’expéditive.

Alors, je dis « non ! » J’en attendais vraiment beaucoup plus. Surtout avec les éloges que j’avais entendues sur ce chef d’oeuvre de l’épouvante.

Je voulais des scènes plus terribles; du stress à outrance; je voulais ne pas dormir de la nuit et être totalement prise dans l’histoire.

D’accord, j’avoue, certains moments sont très intéressants (le début où Jonathan Harker part en Transylvanie, la transformation de Lucy, pour ne citer que ceux là) mais malheureusement dans la majeure partie de l’ouvrage l’action n’y est pas véritablement.

Je l’ai trouvé long, très long, voire trop long !

Quand en arrivant à la page 600 j’ai pu m’apercevoir que la disparition de Dracula se faisait sur 10 lignes maximum, j’ai reçu un choc épouvantable (sans vouloir faire de jeu de mots !) : « Tout ça pour ça ! »

D’accord, je connaissais l’histoire de Dracula; d’accord, j’ai vu un film sur ce vampire. Mais quand même ! J’en attendais autre chose même.

L’avis de Caro[line] qui a « aimé découvrir le fondement du mythe du vampire » mais qui a « trouvé que l’ouvrage a un côté énervant de par sa forme » (et là je rejoins son avis).

14 Réponses à “Dracula”

1 2
  1. Laetitia la liseuse dit :

    Il me reste une centaine de page à lire et je dois avouer préférer les vieux bouquins du genre (Stoker, Polidori, Le Fanu, Poe, Hoffmann, Dumas, Maupassant, Gautier) à ceux d’aujourd’hui même si je ne crache pas sur du Anne Rice, du Poppy Z. Brite, du Jeanne Faivre d’Arcier ou du Laurell K. Hamilton. J’adore l’écriture surannée de Dracula. c’est un peu long mais jusqu’à présent, je l’ai savouré. Les vampires d’hier avaient certainement plus de gueule que ceux d’aujourd’hui. Je pense notamment à ce cher Edward qui fait tant parler de lui et que je trouve d’une fadesse exaspérante. Bon je ferai mieux de me taire vu que je n’ai pas lu Fascination.

  2. belledenuit dit :

    @ Hathaway : Peut-être qu’effectivement vu le temps passé entre son édition et la lecture que j’en ai faite il est un peu dépassé…

    @ Caro[line] : J’ai également aimé découvrir le mythe de Dracula même si je le connaissais via un film vu il y a trèèès longtemps. C’est plutôt le genre du récit qui m’a gênée.

    @ Lilibook : Ben je ne dirai pas qu’il n’est pas à découvrir mais tu fais comme tu le sens :P

    @ MIC : C’est vrai que je ne savais pas que Dracula était d’abord un personnage de roman plutôt que cinématographique. Mais les longueurs que j’ai trouvées concernaient surtout certains passages où au lieu d’aller « droit au but », les protagonistes faisaient des détours en explication.

    @ Manu : Toujours difficile de se remettre dans une lecture lue il y a longtemps et qu’on a aimé. L’appréhension d’être déçue est présente c’est sûr. Je suis dans ce cas pour « L’amant de Lady Chatterley »…

    @ Aifelle : Figure toi que ma conclusion a été : je ne suis pas faite pour les histoires de vampire. Même la saga de Stephenie Meyer ne m’attire pas (au grand dam de ma fille…)

    @ Anneso : J’aurais peut-être dû le lire à ce moment alors. J’aurais vu les choses différemment.

    @ Leiloona : Peut-être bien. Mais pour l’instant, je passe sur la suite :D

    @ Ellcrys : Oui j’ai vu ça. Heureusement qu’il y en a qui apprécie l’ouvrage quand même ;) Bonne semaine à toi aussi :)

    @ Géraldine : Bah si ce n’est pas ton style dès le départ, c’est sûr qu’il vaut mieux passer !

  3. belledenuit dit :

    @ Laetitia : Ce n’est pas forcément le personnage en lui-même qui m’a dérangée (je n’aime pas particulièrement Edward non plus). C’est plutôt le genre du récit qui a été utilisé et certaines explications un peu trop longuettes.

  4. Marie dit :

    De toutes façons, je dois avouer que je ne suis pas une mordue de vampires ! ;-)

1 2

Laisser un commentaire

 

Fictions de crise |
poesieombrelumiere |
poesie diverses |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | isefra
| Plume d'enfants
| La vie est un mélange de no...