Le poisson mouillé

Posté par belledenuit le 19 avril 2010

Le poisson mouillé dans Policier/Thriller 513NSH60FpL._SL160_AA115_Auteur : Volker Futscher

Editions : Seuil (2010)

Nbre de pages : 565

Quatrième de couverture :

Berlin, mai 1929. La ville est en pleine ébullition et la police à du mal à être sur tous les fronts à la fois – combats de rue entre forces de l’ordre et communistes, criminalité grandissante et night-clubs clandestins. Et puis il y a ce cadavre repêché au fond du canal et dont personne ne semble connaître l’identité. Sauf Gereon Rath, qui l’a croisé quelques jours avant sa mort. Ce jeune commissaire originaire de Cologne qui travaille pour la brigade des moeurs brûle de résoudre seul cette affaire dans l’espoir d’être intégré à la Criminelle. Car cette enquête risque de rejoindre les dossiers des affaires classées non élucidées appelées « les poissons mouillés ».

Ce roman, le premier d’une série mettant en scène le commissaire Gereon Rath, dresse un fascinant portrait politique et social du Berlin des années vingt avec ses aspirations contradictoires – rêve de régime autoritaire ou soif de dissipation.

Mon avis :

Je viens de terminer à l’instant cet ouvrage qui m’a été transmis par Suzanne de Chez-les-filles dans le cadre d’un partenariat organisé avec les Editions Seuil.

La moindre chose que je puisse dire d’ores et déjà c’est : merci pour cet envoi parce que j’ai passé un très bon moment de lecture !

Tout commence donc au printemps 1929. Les nationaux-socialistes sont en train de s’installer progressivement dans les différentes institutions allemandes et la police fait la « guerre » aux communistes.

« Le 1er mai tombait le mercredi suivant et malgré l’interdiction de manifester décrétée par Zörgiebel, le préfet de police de Berlin, les communistes avaient prévu de défiler dans les rues. La police était nerveuse. Des rumeurs concernant un coup d’Etat circulaient…« 

Dans les rangs de cette police se trouve un jeune commissaire, Gereon Rath. Il vient d’être muté à Berlin à la suite d’une dérive lors d’une enquête à Cologne. Il officie maintenant à l’Inspection des Moeurs alors qu’il préfère de loin la Criminelle. Du coup, lorsqu’un cadavre est repêché dans le Landwehrkanal, Rath voit là l’occasion de résoudre cette affaire en parallèle avec l’Inspection A (la Crim’) Mais tout ne va pas être aussi facile que ce qu’il l’aurait cru et il mettra tout en oeuvre pour que cette affaire ne devienne pas un « poisson mouillé », autrement dit qu’il ne fasse pas l’objet d’un classement sans suite.

Cet ouvrage est le premier de l’auteur mais également le premier titre mettant en avant le personnage de Gereon Rath.

Je me suis réellement laissée emporter par cette histoire au contexte historique difficile. Je pensais que le côté politique serait davantage mis en avant et donc que ma lecture me demanderait plus de concentration  pour tout assimiler mais finalement je n’ai eu aucune difficulté à suivre les informations données par Volker Kutscher.

L’intrigue est très bien menée et même si l’on suit Gereon Rath sur plusieurs fronts à certains moments, il n’en demeure pas moins que l’on ne décroche pas de l’histoire. A un moment ou un autre, tout s’imbrique parfaitement.

Rath n’est pas un commissaire irréprochable; il commet pas mal d’erreurs qu’il tente de régler seul et du coup on ressent de l’empathie pour lui.

N’étant pas lui-même blanc comme neige, certains tenteront de lui mettre les bâtons dans les roues.

On est donc totalement immergé dans cette période noire de l’Allemagne où l’on sent le nazisme monter petit à petit.

Rath aura un véritable casse-tête chinois à résoudre et même si la fin m’a laissée un peu perplexe, je ne peux que vous recommander chaudement cet ouvrage.

Quant à moi, il me tarde que le tome 2 soit traduit pour pouvoir poursuivre l’histoire de Gereon Rath au sein de l’Inspection A de la police de Berlin.

Merci encore à Suzanne de Chez-les-filles et aux Editions Seuil pour ce partenariat.

D’autres l’ont lu et apprécié : Chatperlipopette, Chris89, Kheisha, Yv et Véronique.

9 Réponses à “Le poisson mouillé”

  1. Aurora22062002 dit :

    Livre qui m’a l’air très intéressant. Je note !
    En plus, il regroupe 2 thèmes littéraires que j’affectionne tout particulièrement les policiers-thrillers et les séries littéraires.

    Je tenais également à te dire que je trouvais très bien ton blog ! Tu fais de très bonnes critiques (pareil sur le forum des Rats de Biblio) ! Tu enrichis bien ton blog et tu mets beaucoup de liens vers d’autres blogs, c’est très sympa.
    En voyant tous ces blogs, ça me donne envie de créer le mien et je pense que je vais pencher dès la fin de mon livre actuel.

    Bonne continuation à toi sur la blogosphère !

  2. Mango dit :

    Un nouveau policier intéressant et premier de sa série, c’est à ne pas manquer! je vais en tenir compte et veiller à ne pas le laisser s’engloutir au fond de ma liste!

  3. belledenuit dit :

    @ Aurora & Mango : il est très intéressant d’autant qu’on se ballade dans le Berlin de la fin des années 20. Bonne future lecture à vous 2 ;)

  4. Anne Sophie dit :

    je le note !

  5. Yv dit :

    Je rejoins le camp des impatients du second tome des aventures de Gereon Rath

  6. chris89 dit :

    J’attends aussi son prochain livre avec impatience !Et continuer ainsi à suivre Gereon dans cette période trouble .

  7. Nanne dit :

    J’ai beaucoup aimé ce premier roman, comme de nombreux lecteurs et lectrices et il me tarde que le 2e sorte pour suivre la suite des aventures de Gereon Rath dans ce Berlin interlope des années 1930. Par contre, le nombre de personnages présents dans ce roman m’a un peu donné le tournis ! Heureusement que le récit est clair et bien présenté, sinon cela aurait été très dur à lire … Et puis j’aime bien ce commissaire qui n’est pas toujours très propre moralement. Pas antipathique, mais pas toujours sympathique, non plus, Gereon Rath ! Et puis, il y a Berlin. Et ça, c’est une excellente idée de l’avoir mis au cœur de cette mégapole. Je regrette un peu que l’aspect politique et social ait été relégué au second plan.

  8. Marie dit :

    Terrible ! Je suis le seul vilain petit canard à ne pas avoir apprécié ! Dois-je me coiffer du bonnet d’âne réservé aux mauvaises élèves ? ;-)

  9. Catherine dit :

    J’ai adoré ce roman aussi et j’attends la suite avec impatience ;)

Laisser un commentaire

 

Fictions de crise |
poesieombrelumiere |
poesie diverses |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isefra
| Plume d'enfants
| La vie est un mélange de no...