• Post-it

    30.04.2010:

    R.A.S.

    Avis à venir :

    - "Noirs tatouages" de Val McDermid

  • Découvrons un auteur…

    Pour le 9 juin : Fred Vargas

  • Mes Lectures communes

    - Avec Mystic, Mrs Pepys, Ana76 & Stieg pour le 16.05.2010 : "La princesse des glaces" de Camilla Läckberg

    - Avec Phooka, Heclea, Lisalor, Deliregirl, Frankie, Taylor & Caya pour le 20.05.2010 : "Les bannis et les proscrits (tome 2)" de James Clemens

    - Avec Abeille pour le 03.06.2010 : "Loup" de Nicolas Vanier

    - Avec Lisalor, Deliregirl, Azariel, Mariiine, Lolo & Karline pour le 05.06.2010 : "Morsure" de Kelley Armstrong

    - Avec Elora, Elea23, Lounapil, Setsuka, Myrrdin & Leyla pour le 25.07.2010 : "Le coeur cousu" de Carole Martinez

  • Catégories

  • Blogoclub

    • Pour le 1er mai 2010 :

    - "L'affaire Jane Eyre" de Jasper Fforde

  • Tout sur les livres

    Classiques' blog
    Recommandé par des Influenceurs
  • Commentaires récents

    • ohio department of liquor control violations dans 1984
    • realeats review 2020 dans 1984
    • http://totorosreviews.com dans Robe de marié
    • http://totorosreviews.com dans 1984
    • pirater un compte facebook dans Petite anglaise

Premier tag de l’année !

Posté par belledenuit le 6 janvier 2010

J’ai reçu le 2 janvier dernier ceci de la part de Manu

Tag de l'amitié

et je la remercie vivement de ce geste. Ca me fait vraiment plaisir de l’avoir reçu. On ne dirait pas comme ça mais depuis que je suis sur la blogosphère je me rends compte qu’elle est remplie de personnes attachantes, intéressantes et avec qui on a bien envie d’avoir des contacts plus réels. Dommage que nous soyons éloignés les uns des autres…

Maintenant, il me faut décerner ce certificat à sept autres personnes et après avoir fait le tour des blogs pour être sûre que nous n’ayez pas déjà reçu ce titre, voilà à qui j’ai décidé de le donner (même si je pense très sincèrement que chacun(e)s d’entre vous le mérite largement) :

Le choix est difficile parce que vous le méritez tous amplement. Que ces tags sont durs à faire. J’espère ne pas en avoir beaucoup dans le courant de l’année…

Publié dans Non classé | 8 Commentaires »

Encore un challenge pour 2010 !

Posté par belledenuit le 5 janvier 2010

Lorsque je me suis inscrite sur le forum Livraddict, j’ai constaté qu’ils avaient mis en place un challenge pour 2010.

Il consistait à choisir un certain nombre de livres sur une liste qui en contient 100.

Vu que j’avais déjà quelques challenges en cours, je me suis dit qu’il ne serait pas raisonnable d’en faire un autre. Et comme la clôture des participations devaient intervenir le 31 décembre 2009, je n’ai pas plus insisté.

Mais voilà, Jess, l’administratrice, a décidé de laisser encore un peu de temps pour les indécis (comme moi) ou les retardataires (ben oui ce n’est pas si facile de prendre une telle décision). Pour le coup, j’y ai vu là un signe et que voulez-vous j’ai méchamment cédé à cette tentation.

Je me lance donc dans un nouveau défi pour 2010 et j’appelle

Encore un challenge pour 2010 ! challengelivraddict2010

Mes lectures seront donc les suivantes :

  • La nuit des enfants rois de Bernard Lenteric
  • 84, Charing Cross Road de Hélène Hanff
  • Millenium II de Stieg Larsson
  • Tara Duncan : Les sortceliers (tome 1) de Sophie Andouin-Mamikonian
  • Si c’est un homme… de Primo Levi

Certains de ces ouvrages sont dans ma PAL et d’autres dans ma LAL depuis plusieurs mois maintenant. Ce challenge va donc être l’occasion de faire baisser un peu tout ça.

Publié dans Non classé | 7 Commentaires »

L’heure des elfes (tome 3)

Posté par belledenuit le 5 janvier 2010

L'heure des elfes (tome 3) dans SF/Fantasy/Fantastique 51F7M4WEH3L._SL160_AA115_Auteur : Jean-Louis Fetjaine

Editions : Pocket (2004)

Nbre de pages : 288

Quatrième de couverture :

Le monde, partagé entre les nains, les monstres, les elfes et les hommes, a perdu son équilibre depuis que ces derniers se sont approprié la légendaire épée Excalibur. Déchiré entre son épouse, la chrétienne Ygraine, et Lliane, la reine des elfes, le roi Uter a pris la décision de rendre l’épée sacrée et de restaurer ainsi l’ordre ancien. C’est alors que les monstres envahissent le royaume de Logres et anéantissent leurs adversaires désunis. Affaiblis et terrifiés, les hommes se tournent de nouveau vers les elfes, espérant que le peuple des arbres viendra à leur secours. Exilée sur l’île d’Avalon avec sa fille Morgane et accompagnée du mystérieux Merlin, la reine Lliane acceptera-t-elle, une fois encore, de tout risquer pour l’amour d’Uter?

Mon avis :

Me voilà arrivée à la fin de cette trilogie avec ce dernier tome et très franchement je ne sais pas trop quoi vous en dire. Je suis, encore une fois, un peu perplexe sur l’ouvrage de Fetjaine.

Cette fois-ci, il n’est pas question de ressemblances qui m’auraient gênée mais plutôt d’un semblant d’ouvrage « bâclé » si je puis dire.

Et maintenant, je m’explique.

Dans les deux autres volumes, je m’étais aperçue que l’auteur coupait certaines scènes (notamment lorsque l’on passait d’un chapitre à un autre) et par moment ça me dérangeait parce que j’avais besoin de savoir ce qui se produisait à la fin du chapitre que j’avais laissé pour lire le suivant.

Mais bon, dans l’ensemble (concernant ces deux tomes tout du moins) et avec les quelques explications que l’auteur donnait, je parvenais à me faire une petite idée.

Dans le tome 3, il en va tout autrement.

A maintes reprises, j’ai été désabusée par ma lecture. Le manque d’informations m’a réellement désarçonnée (c’est le cas de le dire).

Le passage le plus terrible est d’ailleurs le dernier chapitre avant l’épilogue.

Et là, ATTENTION GROS SPOILER :

Nous nous situons à Kab-Bag où le Maître (Celui-qui-ne-peut-être-nommé – oui je sais on se croirait dans Harry Potter) a trouvé refuge pour mener à son terme la guerre contre les Hommes. Uter a été tué dans la bataille; Lliane et ses amis suivent Gerri Le Fol dans le passage qui doit les mener dans la ville sans être découverts et Lliane s’évanouit dans de la paille puisque ce passage menait à une écurie. Ca, c’est la fin du chapitre 14.

En commençant alors le chapitre 15, nous nous trouvons dans une grotte minuscule où on retrouve Tarot (le shérif de la ville) dont une main est plaquée sur sa bouche pour éviter qu’il hurle et ce geste est fait par un des compagnons de Lliane !

Question : comment sont-ils passés de l’écurie à cette grotte sans être vus par tous les monstres qui peuplent Kab-Bag ?

J’avoue avoir quand même cherché quelques explications dans les paragraphes qui suivaient mais l’auteur, à aucun moment, n’en a donnés.

Certes le tome 3 ne contient pas que ce genre d’erreurs mais c’est celle-ci qui m’a le plus interpelée. Dans l’ensemble, c’est supportable mais sur la fin c’est inconcevable.

Par ailleurs, j’attendais vraiment de lire des lignes et des lignes sur le combat final et il n’en est rien. Je suis restée sur ma fin.

Certes le Mal est vaincu (on s’en doute de toute façon dès le début de cette saga) mais quelques lignes ce n’est pas suffisant pour moi. Je voulais vraiment plus et je comprends mieux pourquoi les ouvrages, en moyenne, ne font que 280 pages. Il manque sincèrement de la profondeur sur certaines scènes.

Mon avis sur la trilogie elle-même :

Dans l’ensemble, mon point de vue est finalement mitigé. D’abord déçue par les grosses ressemblances avec Le Seigneur des Anneaux de Tolkien dans le tome 1, je le suis aussi par le fait que l’auteur ne nous fait pas tout découvrir.

Il a, avec talent, su mêler la fantasy avec les légendes arthuriennes mais ça ne me suffit pas. J’en avais tellement entendu parler que j’en attendais peut-être trop.

A travers ces ouvrages, Fetjaine voulait mettre en avant la nature de l’Homme (ses travers comme ses bons côtés). C’est par les yeux des autres espèces qui l’entourent qu’il nous donne la perception de ce que l’on est. En cela, la trilogie est intéressante à lire car au bout du compte il est question de pouvoir et de gouverner un Monde qui change.

Je ne dirai pas qu’il ne faut pas découvrir cette saga mais il ne faut pas en attendre beaucoup mis à part un bon moment de détente et ce n’est déjà pas si mal !

Un extrait intéressant :

« Les hommes l’ignorent encore, mais ils ont déjà changé. L’esprit des nains est en eux… Ils se croient vainqueurs en tant qu’hommes, alors qu’ils sont devenus une race différente, et qui bientôt peut-être sera aussi naine qu’humaine. Je vois un monde où les quatre talismans seront réunis, où un seul peuple recouvrera la terre, ni humain, ni elfique, ni nain, ni monstrueux, mais tout à la fois… Un peuple aussi fier et aussi entêté que les hommes, puissant et cruel comme les monstres, industrieux mais cupide, à l’image des nains, avec la grâce et la froideur des elfes… Tous les défauts et toutes les qualités de chacune des quatre Tuatha Dê Danann (qui sont les tribus de la déesse Dana) » (115-116).

Publié dans SF/Fantasy/Fantastique | 8 Commentaires »

La nuit des elfes (tome 2)

Posté par belledenuit le 2 janvier 2010

La nuit des elfes (tome 2) dans SF/Fantasy/Fantastique 511PS0T782L._SL160_AA115_Auteur : Jean-Louis Fetjaine

Editions : Pocket (2004)

Nbre de pages : 264

Quatrième de couverture :

Lorsque les hommes ont exterminé les derniers royaumes nains le monde a sombré dans le chaos. Seuls les elfes pourraient s’opposer à eux, mais retranchés dans leurs immenses forêts, ils sont inconscients du danger qui les menace à leur tour. Pour empêcher le duc Gorlois d’étendre la domination des hommes sur la terre, au nom de Dieu, le druide Merlin s’attache aux pas du chevalier Uter, l’amant de Lliane, la reine des elfes. Investi du pouvoir de Lliane, Uter devient le Pendragon, chef de guerre de tous les peuples libres, et tient désormais entre ses mains le pouvoir de restaurer l’ordre ancien. Mais il lui reste à choisir entre l’amour de deux reines : Lliane, l’inaccessible, réfugiée dans son île d’Avalon ; ou Ygraine, si réelle, si humaine…

Mon avis :

Contrairement à ce qui m’avait déplu dans le tome 1, à savoir trop de ressemblances avec Le Seigneur des Anneaux de Tolkien, le tome 2 lui offre une réelle lecture intéressante à découvrir.

Fetjaine met enfin en place une histoire qui lui est propre et prend des axes qui n’ont pas été pour me déplaire.

Je me suis plongée avec enthousiasme dans cet ouvrage qui me faisait voyager tant dans des combats très sanglants qu’à des périodes d’apaisement où nous (re)découvrons avec enthousiasme mais aussi sérénité Avalon et la forêt de Brocéliande. C’est un pur délice ! On se délecte de ses endroits si calmes, apaisants et plein de magie.

Les personnages évoluent que ce soit en bien ou en mal; on les suit avec intérêt.

Du coup, il est difficile de fermer cet ouvrage et même si j’ai trouvé certains passages un peu longs, on s’accroche néanmoins à ce livre pour connaître la suite de l’histoire d’Uter (et de Lliane notamment). Il est le principal protagoniste de ce tome (puisque c’est lui qui doit mener à bien la quête du départ) et que son rôle sera tout autant important dans le dernier volet qu’il me reste à ouvrir.

Si donc j’ai été quelque peu agacée par le premier tome de cette trilogie, mon jugement s’est considérablement modifié avec le tome 2 et je vous conseille fortement de découvrir le tout. Je vais d’ailleurs de ce pas poursuivre ma lecture avec L’heure des elfes.

Publié dans SF/Fantasy/Fantastique | 7 Commentaires »

123 !

Posté par belledenuit le 31 décembre 2009

C’est le nombre de livres que j’ai lu durant cette année 2009 (et je ne compte pas La nuit des elfes de Jean-Louis Fetjaine qui est en cours et que j’ai presque terminé).

Je n’aurais jamais cru en lire autant si je ne m’étais pas décidé à faire un petit bilan livresque pour cette année qui s’achève dans quelques heures.

J’ai fait de très belles découvertes tant grâce aux différents blogs et forums que je consulte tous les jours mais aussi grâce à ma participation cette année au Prix des Lecteurs du Livre de Poche et des partenariats que j’ai effectués. Pour tout ça, je vous dis à tous : MERCI !

Certes, il y a eu des déceptions, quelques abandons aussi, mais globalement je peux dire que cette année a été fructueuse et j’espère que l’année 2010 me réservera autant (sinon plus) de belles surprises.

Mon top 5 pour cette année est donc le suivant :

Je compte poursuivre ma découverte de certains auteurs (Kate Morton, Francisco Coloane, Jodi Picoult…) et m’ouvrir à d’autres écrivains que je ne connais pas du tout ou très peu (Chattam, Dickens, Bottero, Auster…).

J’ai donc encore beaucoup de boulot et j’en suis ravie. L’année 2010 sera pleine de bonheur livresque !

En attendant ce passage, je vous souhaite à tous et toutes un excellent réveillon et une très bonne année 2010 !

123 ! voeuannee

Publié dans Non classé | 39 Commentaires »

Un chien pour Noël

Posté par belledenuit le 30 décembre 2009

Un chien pour Noël dans Contemporain 51jvAyXjbnL._SL160_AA115_Auteur : Greg Kincaid

Editions : Oh ! (2009)

Nbre de pages : 188

Présentation de l’éditeur :

A 20 ans, Todd est un jeune homme différent des autres, solitaire, mais doué d’un vrai talent auprès des animaux. Un jour de décembre, il convainc son père de lui offrir le cadeau de ses rêves : l’emmener au refuge et adopter un chien, un chien rien que pour lui. Mais quand le beau labrador noir qu’il a baptisé Noël débarque à la maison, c’est toute la vie de Todd qui s’en trouve bouleversée. Peu à peu, grâce à l’amour inconditionnel de Noël, Todd s’ouvre aux autres et prouve à sa famille, stupéfaite de sa métamorphose, qu’il est enfin capable de trouver sa place dans le monde. Une belle histoire d’amitié entre un homme et un chien, un grand moment de tendresse.

Mon avis :

J’ai lu cet ouvrage grâce à un partenariat entre Livraddict et les Editions Oh !

J’avais déjà repéré ce livre en librairie et quand j’ai vu que j’avais la possibilité de le lire par ce biais là, j’ai sauté sur l’occasion. J’adore les histoires où il est question de relations entre les Hommes et les animaux.

D’ailleurs, j’ai encore en mémoire la fabuleuse aventure de Marley et moi de John Grogan et j’avais hâte de lire celle de Todd et Noël avec cet ouvrage là. Je m’attendais à ce que ce soit à peu près pareil exception faite qu’ici il est question d’un enfant handicapé et d’un chien. J’étais convaincue que cela allait être une superbe et étonnante lecture !

Malheureusement, la magie n’a pas opéré comme je l’aurais souhaité.

D’abord, la quatrième de couverture ne vous dit que ce qui se produit une fois la quasi-moitié du livre lu (ou du moins un gros tiers). Les 60 premières pages ne font qu’expliquer, et encore de façon survolée, ce qu’a été la vie du père de Todd notamment. L’histoire est par ailleurs raconté par ce personnage.

Plus j’avançais et plus je me demandais s’il n’était pas plus question de ce père qui a bien du mal à retrouver après être revenu de la guerre du Vietnam (et là désolé si je dévoile une partie de l’intrigue), plutôt que de son fils dont on apprend quand même qu’il est différent des autres mais sans que l’auteur ne mette de nom sur sa maladie et comment cela s’est produit.

D’accord, vous me direz que ce n’est pas forcément le but de l’histoire mais ça donne quand même un plus à l’ouvrage et une profondeur que j’attendais et qui n’est jamais venue.

L’arrivée d’un animal dans une famille apporte beaucoup et encore plus lorsqu’il y a des enfants.

Le fait que l’auteur ne fasse « entrer » Noël (le chien donc) dans cette famille à seulement la moitié du livre (et encore fallait-il compter sur l’hésitation quasi-permanente de ce père qui se demandait si c’était une bonne idée – pour lui et non pour son fils – et ça donne une impression de remplissage) m’a laissée perplexe.

Je trouvais qu’il aurait pu tourner son roman différemment. Car au final, même si l’on entraperçoit l’attachement des uns et des autres avec ce chien, tout se fait trop vite.

Le rapport homme-animal m’a semblé quand même distant, froid.

Je n’ai ressenti aucune émotion comme j’avais pu en avoir en lisant Marley et moi, ouvrage qui était ponctué d’anecdotes toutes aussi loufoques et touchantes les unes que les autres. A travers les personnages, on ressentait vraiment l’Amour qui transparaissait.

Ce n’est pas le cas avec Un chien pour Noël.

Finalement, je me dis que cet ouvrage met plus en avant le questionnement d’un père vis-à-vis de ses relations avec la race canine plutôt que ce qu’un chien peut apporter à son fils dans sa vie d’handicapé. C’est dommage !

Du coup, je n’ai pas trouvé cette histoire aussi touchante que ce qu’elle aurait pu être.

Si vous voulez quand même tenter cette lecture, sachez que ça se lit vite (quelques heures pour moi), que l’écriture est simple, mais que je n’en garderai pas un souvenir impérissable.

Je remercie néanmoins Livraddict et les Editions Oh ! pour cette découverte.

Publié dans Contemporain | 11 Commentaires »

Le crépuscule des elfes (tome 1)

Posté par belledenuit le 29 décembre 2009

Le crépuscule des elfes (tome 1) dans SF/Fantasy/Fantastique 51AH2PPJBJL._SL160_AA115_Auteur : Jean-Louis Fetjaine

Editions : Pocket (2003)

Nbre de pages : 345

Présentation de l’éditeur :

A l’époque où la forêt recouvrait la terre, les hommes vivaient en harmonie aux côtés des elfes, des nains et des monstres. Mais un incident éclata qui vint ébranler ce fragile équilibre : un elfe fut soupçonné d’avoir tué un roi nain pour lui voler un talisman d’une valeur inestimable. Ce crime marque le début d’un long conflit, de grandes trahisons. La soif de pouvoir des uns et la haine des autres empêcheront-elles irrémédiablement le retour à la paix ?

Mon avis :

Premier tome d’une trilogie, Le crépuscule des elfes m’a fait beaucoup penser, par certains côtés, au Seigneur des Anneaux de Tolkien.

De ce point de vue, j’ai été un peu déçue. J’avais comme une impression de déjà vu, déjà lu : la relation difficile entre les nains et les elfes; une quête qui, bien que différente, fait penser à celle de Frodon; une communauté créée pour parvenir au but fixé; un homme amoureux d’une elfe…

Du coup, cela m’a quelque peu « scandalisée » de voir qu’un auteur reprenait dans les grandes lignes ce que Tolkien avait mis des années à écrire.

Certes l’histoire est tout autre et heureusement !

Cela pousse quand même à découvrir le tome 2, en espérant qu’il n’y aura plus autant de ressemblances entre les deux trilogies.

Fetjaine écrit bien, simplement. Aucune difficulté pour le suivre.

Autre bémol au départ, je me suis un peu perdue avec les différents personnages et leurs noms mais une fois que l’histoire est en place et que l’action se déroule, ça roule tout seul. Les pages défilent vite et sans difficulté.

Globalement, je dirai que c’est une lecture en demi-teinte qui m’a permis d’aborder ce premier tome. Je n’ai pas été transportée par l’histoire racontée du fait de sa trop ressemblance avec le chef-d’oeuvre de Tolkien mais je compte bien poursuivre les aventures de cette communauté par pure curiosité.

Publié dans SF/Fantasy/Fantastique | 13 Commentaires »

Je, François Villon

Posté par belledenuit le 28 décembre 2009

Je, François Villon dans Historique/Uchronique 4171DU5H6zL._SL160_AA115_Auteur : Jean Teulé

Editions : Pocket (2007)

Nbre de pages : 432

Présentation de l’éditeur :

Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d’Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a étudié à l’université de Paris. Il a joui, menti, volé dès son plus jeune âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les curés, les assassins, les poètes et les rois. Aucun sentiment humain ne lui était étranger. Ides plus sublimes aux plus atroces, il a commis tous les actes qu’un homme peut commettre. Il a traversé comme un météore trente années de l’histoire de son temps. Il a ouvert cette voie somptueuse qu’emprunteront à sa suite tous les autres poètes : l’absolue liberté.

Mon avis :

Je vous dirai simplement que je n’aurais pas dû lire ce bouquin maintenant. J’ai été bon nombre de fois écoeurée par le personnage qu’est François Villon et très honnêtement je ne pensais pas que j’aurais autant de mal à avancer dans cette lecture.

Je connaissais un peu l’auteur pour avoir lu l’année dernière Le magasin des suicides et je n’avais pas ressenti ce malaise qui m’a envahi dès le départ dans Je, François Villon et qui ne m’a jamais quitté.

Vous me direz qu’il ne s’agit pas du tout du même genre d’ouvrage même si la mort est présente dans l’un et dans l’autre. Mais tout de même.

Je ne me suis pas du tout attachée à François Villon. J’avais du mal à lire ses poèmes (heureusement qu’il y a une traduction en français d’aujourd’hui). J’ose même dire que j’ai détesté le personnage. Je n’ai rien ressenti lorsqu’il lui arrivait malheur. Je trouvais que c’était normal. Finalement qui fait le mal doit bien, un jour ou l’autre, le payer.

L’écriture de Jean Teulé ne fait que rajouter au malaise ambiant, à la noirceur du livre.

Le ton est acerbe; le sang s’écoule dans bon nombre de pages. Certains détails soulèvent le coeur et on se demande alors si l’Homme est réellement capable de faire subir de telles atrocités à son prochain.

Pour moi, ce fût un livre indigeste même s’il montre ce qu’était la Société au 15ème siècle dans son côté le plus sombre. A vous de voir si vous voulez le découvrir ou plutôt passer !

Publié dans Historique/Uchronique | 18 Commentaires »

Un peu de repos…

Posté par belledenuit le 20 décembre 2009

Un peu de repos... blogenpause

Parce que mon mari et mes enfants sont en vacances et que je veux en profiter,

Parce que l’on va partir pour le Grand Nord français (la région parisienne).

Si la météo le permet nous prenons la route demain après-midi et nous revenons le 26 décembre.

D’ici là, je vous souhaite une excellente semaine et un très bon réveillon de Noël.

A très bientôt !

Publié dans Non classé | 14 Commentaires »

L’empire des loups

Posté par belledenuit le 20 décembre 2009

L'empire des loups dans Policier/Thriller 51wE7JiyHeL._SL160_AA115_Auteur : Jean-Christophe Grangé

Editions : Le livre de poche (2005)

Nbre de pages : 572

Présentation de l’éditeur :

Femme d’un haut fonctionnaire parisien, Anna souffre d’amnésie, d’hallucinations terrifiantes. Une psychiatre lui révèle alors qu’elle a subi une opération de chirurgie esthétique importante. Quand, où, pourquoi, de cela Anna ne se souvient pas…
Dans le Xe arrondissement de Paris, deux policiers sont chargés d’élucider les meurtres particulièrement horribles de trois Turques qui travaillaient dans les ateliers clandestins. L’un est un jeune inspecteur quasi débutant, l’autre un vieux routier du district, arraché à sa retraite.
Au coeur de l’enquête, « les loups gris », une organisation turque d’extrême droite, mêlée à tous les trafics, des tueurs impitoyables. Leur piste va croiser celle d’Anna qui, petit à petit, retrouve son passé dans les lambeaux de sa mémoire.

Un chassé croisé sanglant, plein de bruits et de fureur, où proies et prédateurs, manipulés et manipulateurs se confondent dans les décors funèbres d’un Paris secret et d’un Istanbul de terreur, jusqu’aux confins perdus de l’Anatolie.
Un thriller « 
à la Grangé » qui combine polar scientifique, polar classique et suspense politique dans un cocktail de terreur époustouflant.

Mon avis :

Lorsque j’ai commencé cette lecture, j’étais très enthousiaste parce que je trouvais que cela correspondait à un auteur que j’aime beaucoup lire : Franck Thilliez. J’y retrouvais notamment des scènes aux descriptions macabres sur des corps retrouvés; des chapitres courts mais entrant de suite dans le vif du sujet. Par ailleurs, ici il y a une grosse interrogation sur un des personnages puisque sa mémoire est défaillante et qu’elle se croit folle. On envisage un Alzheimer même si on sait très bien qu’il va s’agir d’autre chose…

En gros, j’ai réellement cru que ça allait être fort en émotion. Malheureusement pour moi, ça n’a pas été le cas.

Si l’histoire se fait via quatre protagonistes (2 femmes et 2 hommes : Anna, la principale intéressée, sa psychiatre, un flic qui cherche la renommée et un autre à la retraite), l’auteur nous raconte leur histoire en parallèle pour, au final, les rapprocher.

Dans le genre, c’est du déjà vu mais il n’empêche que jusqu’aux pages 300/350, on lit chaque chapitre avec l’envie d’en savoir plus. Et du coup, on ne s’arrête pas.

Par contre, j’ai trouvé désagréable le fait qu’il me faille « lâcher » la narration qui m’accrochait pour poursuivre avec les deux autres personnages avant de revenir à l’instant précédent qui m’intéressait (j’espère que vous avez compris ce que je veux dire, sinon il va vous falloir lire l’ouvrage pour vous rendre compte par vous-même).

Ensuite, si je me suis quelque peu attachée à Anna, au début, je me suis totalement détachée d’elle dès qu’on sait qui elle est et ce pour quoi elle travaillait.

Pour notre plus grand malheur,l ‘auteur dévoile les choses 250 pages avant la fin !

Dommage ! Extrêmement dommage pour ce livre ! Ca coupe tout !

Autant je suis arrivée rapidement à la 350ème page, autant les 250 restantes ont été longues et difficiles à tourner. J’avais perdu tout intérêt à cette lecture.

Du coup, je trouvais que Grangé faisait du remplissage à certains moments (dévoilant par exemple le passé de Schiffer – le flic à la retraite. Même si cela peut être intéressant pour mieux se rendre compte du personnage, il n’en demeure pas moins que ça ne fait pas avancer l’histoire qui nous préoccupait).

J’ai donc (et j’ose l’avouer sans honte) survolé voire même carrément sauté des paragraphes entiers sur les derniers chapitres (épilogue compris).

En bref, si j’ai accroché au départ et jusqu’à la moitié du livre environ, j’ai par contre été déçue et perplexe sur sa suite et son dénouement (la fin ne m’a pas particulièrement ébranlée).

J’ai lu des thrillers beaucoup plus intéressants.

Avec L’empire des loups, je n’ai pas frissonné; je n’ai pas stressé.

La seule chose qui m’ait finalement séduite c’est l’histoire d’Anna et cette capacité qu’à l’Homme de modifier notre mémoire à notre insu.

Du coup, j’attendais un autre aboutissement. Celui donné par Grangé est trop commun. Je voulais autre chose. Tant pis pour moi !

Ce livre a été lu dans le cadre d’un partenariat entre Livraddict et Le Livre de Poche que je remercie pour l’envoi.

Publié dans Policier/Thriller | 11 Commentaires »

1...45678...27
 

Fictions de crise |
poesieombrelumiere |
poesie diverses |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | isefra
| Plume d'enfants
| La vie est un mélange de no...